Tapez le titre ici Tapez le sous marqueur eStat'Perso

John Constable (1776-1837)
un des initiateurs des paysages peints en plein air

"Ce sont ses spectacles de beauté qui ont fait de moi un peintre"

John Constable fut considéré avec Turner comme l'un des plus grands peintres de paysage anglais. "La beauté du pays, a-t-il écrit lui même, ses pentes douces, ses immenses et grasses prairies peuplés de boeufs et de moutons, ses hautes terres bien cultivées, ses rivières et ses bois entre lesquelles s'éparpillent  villages, églises fermes et chaumières pittoresques , tout prête à ses lieux  un charme et une distinction  qu'on ne trouve  en nul autre endroit du monde"Ce spectacle qu'offrait  ce coin du Suffolk où il est né  n'a guère changé; Et de la terrasse voisine de Stoke , on peut encore admirer  cette belle vallée  de dedham qui l'a souvent inspiré.

Les paysages, "Mes tableaux à moi"

Dés son jeune age il commença à peindre des paysages de son Suffolk natal alors qu'il était encore à l'école; sa grande originalité artistique mûrit lentement. Il s'engageât dans la carrière artistique dés qu'il rejoignit la Royal Academy of Art de Londres en 1799, Pour gagner sa vie  il accepta des besognes: portraits, images de parcs et de châteaux et même une fois une enseigne. On lui fît aussi copier des tableaux de Reynolds; Toutes les fois qu'il le peut , Constable abandonne  ces toiles de commande pour réaliser ce qu'il appelle "Mes tableaux  à moi" c'est à dire des paysages

C'est en France qu'il obtient ses premiers succès

Jusqu'en 1820 , ses tableaux  sont régulièrement exposés  à la Royal Academy et passent inaperçus. seul son moulin de Flatford, attira sur lui l'attention. Charles Nodier en visite à Londres l'année suivante  est impressionné par son tableau " la charrette de foin (Hay Wan) et lui fait des offres.  C'est en France  que pour la première fois  ses toiles sont exposées au fameux salon de 1824 et obtinrent un franc succès. Elle le  récompenses d'une médaille d'or. La tradition veut  que Delacroix , après avoir vu cette exposition  allât complètement repeindre "ses massacres de "Scio".

"Peindre pour moi est synonyme de sentir"

Leslie nous dit que Constable ne pouvait peindre sans amour, il a aimé la campagne anglaise avec passion: "bruits de l'eau qui tombe d'un barrage de moulin, saules, vieilles planches moisies, pieux enfoncés dans la vase, murs de briques, j'adore tout cela, je ne cesserai jamais de le peindre..." et il ajoute:"J'avais songé à des tableaux qui représenteraient cela, avant d'avoir touché un crayon".  Phrase caractéristique, qui nous confirme sa sensibilité précédant l'aptitude. C'est une attitude déjà moderne. Le "sentiment" d'un paysage c'est quelque chose d'aussi spécifique que celui d'une phrase musicale. On l'éprouve et on l'exprime en peintre.

 
Brêve biographie

1776 Né à East Bergholt dans le Suffolk (Angleterre). Son père possédait des moulins et Constable vint y travailler avec lui après ses études au collège de Dedham.1795 Il se rend à Londres consulter Jioseph Farington qui l'encouragea. Le graveur J.J.Smith  lui enseigne l'eau-forte.1799 Parvient à entrer aux écoles de la Royal Academy1806-1809 Constable peignit des portraits ou copia  des peintures de Reynolds et de Hoppner pour Lord Dysart.1811 s'éprend d'une jeune fille, Maria Bicknell dont les parents refusent de le prendre pour gendre.1816 parvient à l'épouser.1819 Il est élu  correspondant de la Royal Academy1824 Peint la "Charrette de foin et reçoit la médaille d'or du Salon de Paris en même temps que Bonnington.1825 La ville de Lille le récompense pour son "Cheval blanc"1827décès de son épouse lui laissant 4 enfants1829 devient membre de la Royal Academy1837 il décède.

 

Constable se détourna des conventions des peintres de paysage de XVIIIème siècle

comme l'avait fait le poète William Wordsworth qui rejeta ce qu'il appela " 'The poetic diction' of his predecessors ", Ces paysagistes du XVIIIème siècle étaient dit-il toujours à la recherche de scènes faisant passer au second plan la sincérité des sujets observés' ;;. Constable pensa au contraire qu'un paysage était différent d'une journée à l'autre et variait à chaque heure passée par ses lignes et ses couleurs, sous certaines lumières, à certaines heures " Il reprend sans cesse  à des moments et sous des éclairages différents comme le fera plus tard Claude Monet dans ses séries de la cathédrale de Rouen "La cathédrale de Salisbury doit être magnifique en ce moment " écrira-t-il à Fisher son ami dans les frondaisons dorées. Son gris solitaire doit y étinceler"S'il s'intéresse à ce monument c'st pour le rapport du gris isolé aux ors des arbres, à leurs verts ou à leurs rousseurs. Toujours John Constable reste peintre.

 

Franc succès de son "Champ de blé (cornfield)" comparable "aux glaneuses" de J.F Millet

En 1826,John Constable a tenu compte des reproches qu'on lui faisait de ne pas achever ses tableaux. Son tableau du "champ de blé" devient le plus populaire de toute son oeuvre comme le devint "les glaneuses " pour J.F Millet autre peintre qui exécute ses paysages en plein air méthode qui prépare l'avènement des peintres de Barbizon.