Saint Jérôme de Caravage Tapez le sous Mantes la cathédrale et la ville derrière les arbres marqueur eStat'Perso

Mantes la cathédrale et la ville derrière les arbres

de Jean Baptiste Camille Corot

La cathédrale de Mantes
1865-69
Huile sur toile
51X32cm
Musee Saint Denis, de Reims

Paul Valéry voit dans le style de Corot la marque d’une humble simplicité : elle « suppose la complexité des choses et la quantité des regards possibles et des essais ». Avant lui, Emile Zola estime que Corot est « le doyen des naturalistes » : « le sentiment vrai qu'il a de la nature, la compréhension large des ensembles, surtout la justesse et l'harmonie des valeurs en font un des maîtres du naturalisme moderne ». C’est sans doute Baudelaire qui a le mieux résumé l’œuvre de Corot : Jean-Baptiste Corot peint la nature avec « autant d’intelligence que d’amour ». Son pinceau ne se départit jamais de la modestie, allant de pair avec « une touche spirituelle ». C’est pourquoi beaucoup voient en lui le premier impressionniste

 

Heure exquise, seul un pêcheur, doublé d’un poète marchant ou assis, près de l’eau sur laquelle se décomposent toutes les teintes du jour. Cette eau qui fut toujours la grande passion de Corot, satisfit son goût subtil du ton mouvant, perpétuelle menace pour la forme. Mais comme il a su bien dire le caractère de ces heures vaporeuses:

un saule argenté dans le gris du matin anime de sa légèreté un fond à peine plus dense.Au travers des ramures, on aperçoit la cathédrale, assise au milieu de la ville et paraissant protéger le groupe des maisons.

Souvenir pour le peintre que cette cathédrale dans la douce lumière de France, vue à travers de beaux arbres. Il en peignit souvent, depuis qu’en 1830, quittant pour éviter les troubles de la révolution, entraîné par son ami Poirot artiste spécialisé dans l’architecture moyenâgeuse, il commença à peindre à Chartres ces magnifiques édifices. Il n’était pourtant pas architecte, mais il n’ignorait rien de l’architecture et de la perspective et aurait été scandalisé de l’ignorance actuelle de ceux qui ne se donnent aucune peine pour apprendre les rudiments d’un art si difficile.

Chartres, Vézelay, Sens, Mantes, gloires de la France ont été admirablement peintes par Corot. Le beau dessin, la mise en place, la douce atmosphère, le ciel qui fait corps avec le monument résument l’art du peintre, sa finesse et son style particulier.