Michel Angelo Buonarroti  1475

 

Michel Angelo Buonarroti
1475-1565

Retour: Michelange


La voûte de la chapelle sixtine


L
e programme iconographique de la voûte de la Sixtine, sans doute élaboré au cours de dialogues entre les théologiens de la cour de Jules II et Michel-Ange, complète celui des murs de la chapelle décorés en 1480-1482 des Histoires de Moïse et du Christ se déroulant selon des parallèles établis entre l'Ancien et le Nouveau Testament.
Une vue globale de la fresque murale et de la voûte ne peut que nous remplir d'admiration. oeuvres étonnantes de violence et de passion elle compte un grand nombre de figures humaines, 300 au moins pour la voûte décorée sur le thème "préparation et attente de la Rédemption". Quant aux peintures murales qui représentent " le jugement dernier", les personnages sont tellement nombreux qu'il paraît difficile de les déchiffrer.
La fresque de la voûte mesure environ 13 mètres sur 36 mètres; dans sa partie centrale, se trouve exposer une sélection d'épisodes tirés de la Genèse qui leur correspondent pareillement. Ces scènes de la Création de l'univers, de l'homme, de la faute des premiers parents et de l'histoire de Noé sont flanquées de nus qui soutiennent par le moyen de guirlandes de chêne (rovere, le nom du pontife) des médaillons historiés peints à l'imitation du bronze.

Voûte de la chapelle sixtine

.

voute de la chapelle

Michel-Ange reste sculpteur dans sa manière de peindre; d'ailleurs, il méprisait l'art de la peinture, surtout celle réalisée au chevalet.A l'enquête de l'humaniste florentin Benedetto Varchi sur la supériorité de la peinture ou de la sculpture, il répondit en 1547 : " Je dis que la peinture me paraît devoir être tenue pour d'autant meilleure qu'elle est plus proche du relief. " La beauté des contours, la virtuosité des raccourcis, la justesse du modelé traduit par le clair-obscur sont à ses yeux l'essentiel, et ce sont ces qualités formelles que Vasari loue constamment dans ses descriptions des fresques de l'artiste.