Pablo Picasso
1881-1973
   maître incontesté de l'art moderne

 

Picasso symbole  du XXème siècle                

Doté d'une exceptionnelle soif de créativité, Pablo Picasso fut à la fois peintre, sculpteur, graveur et céramiste. Venu en France au début du siècle, il deviendra le chef de file du mouvement cubiste avec son ami Georges Braque. Le cubisme constitue , en effet, par son aspect expérimental le mouvement artistique le plus radical du premier quart du XXe siècle. Ce mouvement fut à l'origine de tous les courants abstraits de l'art moderne et exerçât une influence profonde sur l'architecture et l'esthétique industrielle du XXe siècle, sur la littérature et la musique. Sa personnalité dominera la vie artistique de la première moitié du XXe siècle. Aucun peintre, depuis Michel-Ange, n'a à ce point stupéfié, subjugué son époque, n'a à ce point déterminé et souvent devancé son évolution. Il touchera à tous les courants picturaux du XXème siècle: Surréalisme, Expressionnisme ou Néo-classicisme, pour devenir un des maîtres incontestés de l'art moderne.

Le cubisme                                                   

Divisions  chronologiques: précubisme (1907-1909), cubisme analytique (1909-1912), cubisme synthétique (1921-1925)

Ce mouvement dont Braque et Picasso sont les initiateurs est à l'origine de tous les courants abstraits de l’art moderne; il a exercé une influence profonde sur l’architecture et l’esthétique industrielle du XXe siècle. De 1907 à 1909 c'est sous le signe de Cézanne qu'il s'élabore et sous celui de l'art nègre. Ce cubisme négro cézannien où le souci de traiter la nature par le cylindre, la sphère, le cône, selon le célèbre conseil de Cézanne à Émile Bernard, conduit les 2 promoteurs du mouvement à géométriser les formes de la nature, ainsi que celle du corps humain. C’est avec les Demoiselles d’Avignon que ce nouveau style explose.En 1910 Braque et Picasso élaborent une autre formule celle du cubisme analytique. C'est par l'incorporation de la lumière à la forme et en en identifiant tous ses jeux à des modifications de structure que le cubisme analytique prend jour. Un reflet devient un plan, et, modelée par la lumière, la forme est taillée par elle en facettes multiples, comme un diamant ciselé par un joaillier.  Plus tard, après un retour au classicisme (1915), Braque et Picasso chercheront à introduire dans la peinture le volume propre à la sculpture c'est le début du cubisme synthétique.Ils utiliseront dans leurs compositions des morceaux de divers matériaux (sable, papier, tôle, bois, tissu, carton.Inspiré par les premières sculpture de Braque et par l'influence de l'art nègre, Picasso réalisera guitare. Jean Cocteau écrira: <Picasso nous donne l'exemple de cette magnificence royale où se meuvent les êtres qui obligent les objets et les formes à leur obéir. Tout ce qu'ils touchent, tout ce qu'ils cassent, tout ce qu'ils détruisent, tout ce qu'ils recollent, tout ce qu'ils achètent, tout ce qu'on leur donne, tout ce qu'ils accouplent, tout ce qu'ils tachent, tout ce qu'ils empilent d'ordre et de désordre et la poussière elle-même, se hausse à une dignité surhumaine. Rien ne se neutralise. Rien n'accepte l'insignifiance. Signifier est la grande affaire d'un monde où a platitude somnolente et bruyante de l'actualité ne pénètre pas.»

Les demoiselles d'Avignon                         

Le sujet de son tableau a été décrit comme « un bordel philosophique », tandis que le titre n’en fut attribué que plusieurs années plus tard par un des amis de l’artiste en souvenir d’une maison close du Carrer d’Avinyó, à Barcelone. Au fur et à mesure de l’exécution des nombreuses esquisses, le sujet évolua de l’allégorie moralisante à la pure et simple description de créatures asexuées d’allure sauvage à laquelle il se réduit au terme de la composition. Au cours d'une entrevue avec André Malraux en 1937 Picasso donne son explication sur l' emploi de ces masques. Il les a vus la première fois au Musée de l'homme à Paris.Il a alors réalisé que la peinture n'était pas du domaine de l'esthétique mais une forme de magie qui s'exerçait comme un exutoire afin de nous débarrasser un instant des menaces et des hostilités du monde dans lequel nous vivons et de permettre d'accéder aux valeurs de l'amitié, du plaisir de la libido. Ces masques portés par les sorciers africains étaient des entremetteurs utilisés pour conjurer le mauvais sort; C'étaient une arme qui aidait et évitait aux membres d'une tribu à entrer sous l'influence des mauvais esprits. de la même façon l'Art a un pouvoir spirituel.

                   

                               Esquisse 1

Bien que Les Demoiselles d’Avignon réalisée en 1907 n’aient pas été exposées avant les années trente et n’aient été que rarement reproduites, le tableau acquit une réputation légendaire, grâce aux artistes et aux écrivains qui eurent l’occasion de le voir dans l’atelier de Picasso

Guernica                                                             

En 1937, alors qu’une guerre civile déchire l’Espagne, Picasso est très touché par le bombardement de la ville de Guernica. Il choisit donc de réaliser, pour honorer la commande du gouvernement espagnol pour l'Exposition Universelle de Paris, de représenter la tragédie de cette ville. A travers ce tableau monumental, qui est l’un des plus connus du peintre, Picasso exprime toute sa colère et sa révolte. C’est le premier engagement politique de Picasso. Guernica symbolise de façon universelle l’horreur de la guerre.

PICASSO FACE A CET ÉVÉNEMENT
<La guerre d'Espagne est la bataille de la réaction contre le peuple, contre la liberté. Toute ma vie d'artiste n'a été qu'une lutte continuelle contre la réaction et la mort de l'art. Dans le panneau auquel je travaille et que j'appellerai "Guernica" et dans toutes mes oeuvres récentes, j'exprime clairement mon horreur de la caste militaire qui a fait sombrer l'Espagne dans un océan de douleur et de mort.>
Picasso prend immédiatement parti contre le général Franco et se range aux côtés des Républicains dès 1936. Bouleversé, choqué, Picasso jette sa colère sur une toile de 8 mètres de long et 3mètre 50 de large. Il réalise 45 dessins préliminaires dont la plupart sont en couleurs. Les éléments symboliques apparaissent dès les premières esquisses: le taureau, le cheval, la porteuse de lumière: le taureau exprime la brutalité, le cheval le peuple

  

UNE OEUVRE VIOLENTE ET SYMBOLIQUE
<La peinture n'est pas faite pour décorer les appartements. C'est un instrument de guerre offensive et défensive contre l'ennemi>.
Picasso a utilisé largement les moyens propres à son art. En allongeant les membres, en déformant les visages et les corps, il a donné à ses personnages une grande vigueur dramatique. Remarquons aussi qu'il a su (( freiner » le drame, pour mieux en. accentuer l'intensité. Mais le trait le plus frappant de la toile est sans doute la couleur, ou plus exactement l'absence de couleur. Tels certains metteurs en scène qui, voulant renforcer la « charge dramatique » de leurs films, se servent de la pellicule en noir et blanc, Picasso a tenu à utiliser seulement ces deux teintes. Mais» entre le blanc et le noir, se glisse toute une gamme de gris, des plus foncés aux plus clairs (certains même ont une teinte rosée). Grâce à ces nuances sobres et paisibles, toute la tension dramatique d.'un tableau se fond en un chant triste et douloureux, un chant de mort...
 

LA BRUTALITÉ ou LE SYMBOLE DE LA BARBARIE HUMAINE
A gauche sous la tête menaçante du taureau, qui est, en un certain sens, le symbole de la bravoure de l'Espagne, mais aussi symbolise la brutalité ,une femme crie désespérément en serrant dans ses bras le petit corps inerte d'un enfant.
LE PEUPLE MARTYRISE ÉCARTELÉ ENTRE LA BARBARIE SAUVAGE ET LA RÉSISTANCE PORTEUSE D'ESPOIR
Le centre de la toile est occupé par la silhouette d'un. cheval dont les violentes contorsions traduisent une immense frayeur. Ce cheval symbolise le peuple.Au-dessous, gît le corps écartelé d'un soldat : au bout du bras détaché du corps, la main étreint encore une épée.
 

planche 1

LA RÉSISTANCE A L'OPPOSITION PORTEUSE DE LUMIÈRE
A droite, une femme semble faire irruption dans le tableau, dans une attitude sauvage, brandissant une lampe; une autre femme a l'air de se précipiter par une fenêtre grande ouverte, tandis qu'une troisième se lance en avant, toute tendue en diagonale, dans un mouvement de panique irréfléchi. D'autres images sont  suggérées " sur le fond : une table — ou bien est-ce un autel ? — sur laquelle on aperçoit une colombe, des pans de murs, des toits...
A bien regarder le tableau, nous nous apercevons que Picasso est parvenu à nous communiquer les sentiments douloureux que lui inspira cette destruction générale et le massacre de tant d'innocents.

planche 2

Les critiques s'élèvent

Si un petit groupe d’amateurs louent l’œuvre, ceux-là mêmes dont il dénonce le massacre, les forces démocratiques et populaires, crient à la provocation. La peinture est jugée « antisociale, ridicule et tout à fait inadéquate à la saine mentalité du prolétariat », et il est question de la retirer du pavillon espagnol de l’exposition universelle de Paris dont elle décore l’intérieur. Sitôt qu’un peintre rompt avec les habitudes visuelles, on dit qu’il « déforme ». L’historien de l’art Anthony Blunt -qui devint un célèbre agent de l'union soviétique -  En 1937,exprima dans The Spectator des doutes sur la portée historique et révolutionnaire du Guernica de Picasso.

 Notes biographiques                         

1881 Naissance de Pablo Picasso .Pablo Picasso, de son vrai nom Pablo Ruiz Blasco y Picasso, naît à Malaga en Espagne. Son père est professeur de dessin et l'encourage à suivre une formation artistique. 1892 Poussé par son père, il suit des études artistiques. A 11 ans, Picasso s'inscrit à l'École d'Arts de la Corogne. 1895 Les beaux-arts Pablo Picasso poursuit sa formation aux beaux-arts de Barcelone.  1898 Picasso débute sa carrière Il abandonne ses études et entreprend une carrière d'artiste indépendant aux influences variées : Toulouse-Lautrec, Gauguin, Van Gogh... 1901 Picasso voit la vie en bleu, représentation de son état d'esprit emprunt de tristesse Marqué par le suicide de son ami Casagemas, Picasso travaille essentiellement le bleu. Période empreinte d'angoisse et de nostalgie. "La Vie" est une des oeuvres majeures de cette période.  1904 Picasso entre dans sa période rose. Installé au bateau-lavoir avec plusieurs artistes de sa génération, l'artiste produit une peinture plus sentimentale. Son inspiration principale : le cirque (personnages de l'arlequin, du saltimbanque, de l'acrobate...).  1907 Avec Braque ,Picasso fonde le cubisme Les "Demoiselles d'Avignon" marquent l'entrée de Picasso dans l'art moderne. Avec Braque notamment, il développe le cubisme synthétique à partir de 1912 et introduit divers matériaux dans ses toiles (sable, papier, tôle, bois...). Il renonce au cubisme en 1915.  1916 Délaissant le cubisme, Picasso retourne à l'art figuratif. Picasso revient à des peintures plus classiques, comme notamment "Trois femmes à la fontaine" ou "les flûtes de pan".  1937 Picasso réalise Guernica pour exprimer son horreur face à la guerre Picasso symbolise l'horreur des conflits humains au travers du célèbre "Guernica", inspiré du bombardement de la ville basque de Guernica par les avions allemands.  1939 Les tableaux de Picasso se font plus sombres jusque dans les années 1950 Picasso s'engage auprès du parti communiste français, et sa palette devient plus sombre. La déraison humaine devient le thème de beaucoup d'oeuvres, telles "le Charnier". Ses dernières peintures sont des réinterprétations d'oeuvres de grands maîtres tels que Velázquez, Manet ou Delacroix.  1973 Mort de Picasso

Film sur Guernica  

Resnais, avant de s’orienter vers la fiction, avait donné Guernica (1949) un modèle de films sur l’art, à la fois respectueux et intelligents, tant par l’image que par le texte

 repères historiques de Guernica

14 avril 1931 Proclamation de la République espagnole. Le roi Alphonse XIII doit abandonner le pouvoir.

16 février 1936 Les élections législatives portent au pouvoir le Frente popular, coalition des forces politiques de gauche soutenue par les anarchistes.

17-18 juillet 1936 Un soulèvement militaire contre le gouvernement de Front populaire, parti du Maroc espagnol, gagne l’Espagne.

24 juillet 1936 Le gouvernement de Léon Blum décide d’apporter une aide militaire et financière au camp républicain, sans toutefois intervenir directement.

26 juillet 1936 L’Allemagne hitlérienne accepte de fournir des avions aux nationalistes, imitée deux jours plus tard par l’Italie de Mussolini.

27 septembre 1936 Prise de Tolède par les troupes nationalistes. Dans les jours qui suivent, le Kominterm décide l’organisation de brigades internationales.

1er octobre 1936 Le général Franco se proclame chef de l’état dans la zone nationaliste.

26 avril 1937 Bombardement de la ville basque de Guernica par les avions de la légion Condor, composée de militaires allemands.

1er mai 1937 Picasso commence ses premières études pour son tableau Guernica. La même année, Malraux raconte son engagement au côté des républicains dans L’espoir.

Son Retour d'Exil

Picasso avait été formel:Guernica, son chef-d'oeuvre antifranquiste, qu'il avait vendu à l'État espagnol, ne, rentrerait pas au pays tant  que la démocratie n'y serait pas rétablie. Pendant plus de cinquante ans, l'immense toile, synthèse en noir blanc de toute une vie de relative de création et de recherche, a donc vécu les affres de l'exil. A Paris d'abord, dans l'atelier des Grands- Augustins. puis au Metropolitan Muséum de New York jusqu'en 1981. date à laquelle le retour de l'œuvre promue au rang de relique nationale est enfin possible. On l'installe derrière une vitre pare-balle de 19mm d'épaisseur dans le Cason del Buen Retiro, l'ancienne salle de Philippe IV, à proximité immédiate du Prado. L'Espagne entière vient s'y prosterner entre une haie de gardes civils.
 

 

LE RÔLE DE DORA MAAR PHOTOGRAPHE DE TALENT (1907-1997)
L
e nom de Dora Maar reste associé à celui de Picasso dont elle fut la compagne et le modèle entre 1935 et 1943. Cet épisode mouvementé de sa vie a fait passer au second plan son exceptionnelle personnalité de femme liée aux milieux surréalistes et engagée dans les combats politiques des années 1930 ainsi que sa carrière de peintre et de photographe aux multiples talents.
elle signe des photographies de commande ou de création qui témoignent d’emblée d’une sensibilité tournée vers l’imaginaire, maîtrisée par une sobriété redevable au modèle du réalisme poétique de Kertesz et de Brassaï. On y retrouve les techniques et le style de Man Ray ou de Maurice Tabard

                 

Sa beauté et son excentricité, ne pouvaient passer inaperçues aux yeux de Picasso. C'est Paul Eluard qui lui a présenté; Elle est intelligente, cultivée passionnée d'art moderne et surtout, elle parle couramment l'espagnol. Compagne, modèle et collaboratrice du peintre dès 1935, elle devient le photographe attitré de son œuvre, pérennisant les états successifs de Guernica (1937) et l’inspiratrice des années de guerre.

Les Oeuvres                                      

Au cours de sa carrière, Pablo Picasso réalisa plus de 20.000 tableaux et sculptures réunis.

Repères chronologiques

Post-impressionniste (1900période bleue 1901-1904rose 1905-1907pré-cubisme 1907-1909          cubisme analytique1909-1915neo-classique 1915-1921cubisme synthétique1921-1925 période surréaliste 1925-1937période sombre 1937-1950céramique 1951-1973

Galerie des oeuvres de Pablo Picasso classée en ordre chronologique: 32 oeuvres présentées.

 

Une bande  d'apaches prend le Salon d'Automne en 1912                                                                

"Si la voix d'un conseiller municipal pouvait arriver jusqu'à vous, je vous prierais, je vous supplierais d'aller faire un tour au Salon d'Automne. allez-y, Monsieur le ministre, j'espère que vous en sortirez écoeuré que bien des gens que je connais; j'espère que vous direz tout bas: ai-je bien le droit de prêter un monument public à une bande de malfaiteurs qui se comportent dans le monde des arts comme des apaches dans la vie ordinaire?" (Mr Lampué,s'adressant à Mr Bérard sous-secrétaire d'état aux beaux-arts)

Analyse du Portrait de Gertrude Stein, de Picasso.                                  


<
<Je ne cherche pas, je trouve !" dit-il à Braque.».
Cette énigmatique déclaration de Picasso prend-elle son origine dans un baiser sur les lèvres de Fernande Olivier ? En effet, lors d'une étreinte amoureuse, si la curiosité l'emporte sur la volupté, avez-vous remarqué sur le visage du partenaire que la symétrie disparaît, un oeil s'oblique, il est plus bas que l'autre, le nez vu de profil, rabattu ? Le cubisme est-il né de l'amour ?

 

Dessin l : Les yeux sont situés sur l'axe horizontal du visage.
Le nez. la bouche sont sur l'axe vertical.
 Le visage est symétrique. L'axe des yeux ne suit plus celui du visage. L'oeil gauche est oblique.
Le nez et la bouche ne sont plus sur l'axe vertical. Le nez étant quasiment vu de profil, la bouche est décalée vers la gauche pour le faire accepter. le visage est dissymétrique.
Ici, le reste du corps est traité d'une manière classique. Picasso a déjà "cassé" la figure
 

 Picasso homme de paix

 

La céramique                                                       

En 1948, l’artiste se penche sur un nouveau moyen artistique, la céramique. la céramique, enfin, redécouverte chez les potiers de Vallauris et qui représente l’aspect le plus populaire, le plus aimablement décoratif et spirituel de son œuvre En 1954, il rencontre Jacqueline Roque qu’il épousera en 1955 après le décès d’Olga. Il s’attache un temps à la réinterprétation d'oeuvres de grands maîtres tels que Le Déjeuner sur l’herbe de Manet ou Les Femmes d’Alger de Delacroix. Picasso part s’installer en 1961 à Mougins en compagnie de Jacqueline Roque. Il s’éteint le 8 avril 1973 à l’âge de 91 ans à la suite d'une embolie pulmonaire.

         Eau forte
ses dernières expositions (celle des eaux-fortes érotiques de 1968, en particulier) montrent qu’il n’avait rien perdu de sa vitalité, de sa fécondité d’invention, de son ardeur à interroger le mystère de l’œuvre d’art

 

 

 

. .