Le couronnement de la vierge de Raphael

Le couronnement de la vierge de Raphaël

1502-1503
 

Le couronnement de la vierge

1502-03
Huile sur toile

Panneau de  267 x 163 cm

d'Oddi transféré à la
Pinacothèque du, Vatican

 

On a d'abord attribué la commande de cette peinture, destinée à l'origine à l'Église San Francesco de Pérouse à Pérugin,, qui la confia à son élève. Raphaël

le retable est divisé en deux partie: la cité céleste et la cité terrestre: La partie supérieure représente le couronnement de la vierge par le Christ, au dessous se trouve  le tombeau vide de la vierge Marie remplacée par des fleurs de lys et de roses; Les apôtres sont regroupés autour du cercueil

Le retable combine deux scènes communes dans l'iconographie du Quattrocento : le Couronnement (qui occupe la partie supérieure de l'image) et l'Octroi de fleurs de lys et de roses sur la tombe de la vierge (dans la partie inférieure), un épisode traditionnellement associée à l'assomption . Les deux scènes restent séparées de l'une et de l'autre et cette division claire de la composition peut indiquer l'inexpérience de Raphaël à ses débuts dans  ses capacités à réaliser cette composition. Néanmoins, les personnages donnent une certaine idée de la maturité déjà atteinte de Raphaël alors en apprentissage chez Pérugin; on distingue certaines innovations dans les perspectives employées - comme cette diagonale tirée du tombeau de la Madone -qui constitue une amorce à la composition traditionnelle  que l'on retrouvera dans cette période du Quattrocento

Des dessins existants démontrent la somme énorme de travail produite par Raphaël pour réaliser ce panneau et quelques détails, notamment les visages des Apôtres et le paysage serein à l'arrière-plan, sont tout à fait exceptionnels.