Max Walter Svanberg 1912

Max Walter Svanberg
1912-1994

Une fenêtre ouverte sur l'univers onirique de l'amour
 

MAX SVANBERG LE PEINTRE SURRÉALISTE IMAGINITIS

né à Malmö le 20 février 1912 , Max Svanberg a joué un rôle majeur dans l'histoire de la peinture Surréaliste.


À 17 ans il commence par peindre des affiches publicitaires dans sa ville natale et étudiera ensuite la peinture avec Otto Sköld, après avoir été refusé par l'académie des Beaux - Arts de Stockholm, en 1933. Une année plus tard il est frappé de poliomyélite et renonce à peindre ; Mais à force de courage et d'encouragement il se remet à la peinture et participe à une exposition de groupe " Ekstroem" en 1935 où il présente des natures mortes et quelques compositions du fantastique onirique.
En 1943 Svanberg produit ses premiers dessins imaginaires qui le mèneront vers le surréalisme. Il s'installe à Stockholm en 1945 et devient le co-fondateur du groupe "Imaginist" ; il le quittera en 1953.
Entre 1946 et 1948 Svanberg devient membre du mouvement "Minotaure"créé par André Breton.. Sa première exposition individuelle aura lieu à la galerie Gummeson à Stockholm en 1945; Ses tableaux à connotations érotiques scandaliseront le public;
en 1947 il participe à une exposition de groupe sur "l'aquarelle suédois 1925 à 1947" à l'académie des beaux arts de Stockholm.
En 1950 il est le seul artiste scandinave invité à l'exposition internationale de Tokyo; il y reçoit un grand succès En 1952, il a participé au niveau international au Troisième festival de " Contemporary Color Lithography " au musée de Cincinnati
André le Breton et ses amis du Surréalisme ont découvert les peintures de Svanberg lors d' une exposition à Paris en 1953. Elles furent pour le "pape du surréaliste" une révélation; Svanberg possédait le délire onirique et restait en dehors des lois, notamment dans ses peintures à caractère érotique. André Breton l'encouragea à illustrer son magazine "Medium3". d'ailleurs en 1955, Breton a présidé sa première exposition individuelle à Paris et a salué sa vision de surréaliste et de force.
Svanberg a participé à beaucoup d'expositions internationales et a illustré une version Suédoise "des Illuminations" de Rimbaud ; Il a créé aussi l'univers bestiaire des femmes , des oiseaux et des étoiles dans un espace indéterminé. Certain de ses travaux étaient comme des mosaïques de perle ou des broderies, notamment "le Portrait d'Étoile 3", que l'on a montré à l'exposition Internationale des Surréalistes en 1959 à Paris.
en 1963, le Centre des Arts de Lund lui consacre une rétrospective de son oeuvre au cours de laquelle son talent est enfin reconnu par l'état Suédois; Il lui remet son grand prix en 1966,. Le président Georges Pompidou le fait chevalier de l'ordre des arts et des lettres en 1969. Enfin à l'occasion de son soixantième anniversaire l'Association Max-Walter-Svanberg construit un musée en son honneur à Malmö. Il meurt en 1994.
 Le coeur d'André Breton le portait vers les arts plastiques qu'il préférait à la musique, Comme la plupart des Surréalistes visuels plus qu'auditifs. Il a considéré les tableaux de Max Walter Svanberg comme une fenêtre dont le premier souci fut de donner sur des zones où le rêve ,l'imaginaire, les sentiments peuplent le subconscient de l'homme, et où l'on fait surgir, selon la parole d'Aragon " L'extraordinaire de l'ordinaire".
 

LA SUÈDE AU XXIe SIÈCLE

Les écrivains romains dans leurs premiers récits avaient décrit la suède comme " une terre gelée, parcourue par des chasseurs d 'ours et de rênes". Au XXIe siècle La suède se trouve à l'avant-garde du modernisme dans les domaines culturels et sociaux.bien loin de cette civilisation primitive. L'art a suivi la même progression sous l'influence des principaux courants européens. L'art chrétien médiéval avec La madone de Mosjö exposée par le musée des antiquités nationales de Stockholm est d'une saisissante vérité expressive; La dame au voile de Roslin exposée au National muséum de Stockholm et réalisé en 1768 rappel à plus d'un titre la finesse de la psychologie des portraits des peintres hollandais du XVII e siècle; Les portraits à l'eau-forte d'Anders Zorn sont d'une virtuosité égale à ceux de Caillot et Picasso. Dans le domaine de l'urbanisme, la Suède a fait, depuis la seconde guerre mondiale, un effort considérable, Stockholm est une ville moderne flanquée d'importantes cités satellites aux volumes amples et dépouillés, qui peuvent être considérées comme le modèle des grandes cités à croissance continue. La Suède a, sur le plan urbanistique, les villes les mieux conçues du monde.

L'art suédois au XX e siècle- bref rappel
Dans les arts plastiques nombreux sont ceux qu'influencèrent, avant la première guerre mondiale, les grands courants internationaux : les peintres Karl Isakson, Costa Adrian Niisson, alors qu'Hilding Liniiqvist se tournaient vers une expression poétique populaire. Dans l'entre-deux-guerres un courant nationaliste s'affirmait avec des réalistes et des paysagistes, en même temps que se développait un groupe surréaliste, dit de Halmstad, assez actif. En sculpture deux créateurs se détachaient : Axel Peterson (1868-1925), présentant une oeuvre d'inspiration populaire,alors que Cari Milles (1875-1955) présentait des sculptures dont on perçoit l'influence de Rodin.
la situation, de l'art au cours de la première moitié du XXe siècle.
L'expressionnisme pathétique trouvait son inspiration auprès de Ski Derkert et Vera Niisson, deux femmes peintres au tempérament original; Le " collorisme romantique " se retrouvait dans les tableaux de Cari Kylberg; L'art primitif était repris par Bror Hjorlb.,peintre et sculpteur paysan, et surtout Sven Erixson dont l'imagination se parait de couleurs chatoyantes, et devenait un des leaders du Halmstadgruppen, alors que la forte personnalité de Evert Lundquist se développait dans le Saltsjö-Duvnàs gruppen dont il était le fondateur
.

La situation de l'art au cours de la seconde moitié du XX e siècle
En 1947 se produisit un revirement en faveur de l'avant-garde.Les expressionnistes avaient dit angoisse , maintenant les artistes allaient dire le fantastique; Auparavant les talents étaient surtout animés par les réalistes ou les "concrétistes"par opposition à l'art abstrait , maintenant , c'était l'imaginaire, l'halluciné qui constituaient le royaume et l'objet des artistes dont Max Walter Svanberg étaient un des membres au même titre que Chagall et Chirico. Le monde de Chagall était peuplé d'enchantement, de rêve, où l'homme s'envole par la fenêtre ouverte où l'animal joue de la musique; Celui de Svanberg se dirige vers l'univers onirique de l'amour, de l'érotisme où la femme est la star et où les animaux jouent les jolies coeurs en une danse amoureuse.
Le " pape des surréalistes"André Breton. fut impressionné par l'art, à la fois précieux et visionnaire de Max Walter Svanberg. Le talent du peintre suédois s'abandonnait à l'imagination, à la rêverie, à toutes les forces obscures qui mettent en contact ce"point de l'esprit d'où la vie et la mort, le réel et l'imaginaire, le passé et le futur, le communicable et l'incommunicable cessent d'être perçu contradictoirement" A cet absolu auquel Rimbaud, Baudelaire et les romantiques allemands aspiraient sans trop d'espoir et que St Jean de la croix connaissaient bien: Dieu"